Archives pour la catégorie Voeux

ANNIVERSAIRE…

-

-

bonanniversaire

-

-

Il y a 41 ans
naissait un petit enfant.
Le premier que j’ai eu
avec tant d’amour fut reçu !
Combien s’inquiète une maman
pour bien élever son garnement…
Mais tu fus le plus raisonnable
avec sens du devoir respectable.

Maintenant que tu es « grand »
aux Anciens je pense souvent…
Ils disaient
« Petit enfant petit souci
grand enfant apporte insomnies »

Puisse cette nouvelle étape de ta vie
apporter ce que tu souhaites
éloigner les mauvaises têtes
supprimer les gros ennuis

Tendres baisers
Maman

-

-

-

Image de prévisualisation YouTube

-

-

citationanniversaireconfucius

-

*

Image de prévisualisation YouTube

-

-

citationanniversairellincol

-

-

Image de prévisualisation YouTube

-

-

citationerreurgentil

-

-

Bon anniversaire

aux « 13 juin »

-

-

gifanniversairepaquets

-

-

Rois-MAGES

-

Epiphanie

EPIHANIE

-

-

Aujourd’hui célébration de la visite de
Gaspard, Melchior et Balthazar
à l’Enfant Jésus

leur adoration et leurs cadeaux.
Dans l’Évangile selon Matthieu on mentionne
des savants venus d’Orient.

Traditionnellement appelés Les trois Rois-Mages.

 

Ils ont leur chanson

*

Image de prévisualisation YouTube

-

-

Mais les gourmands préfèrent le dessert du jour
la galette

Recette de la galette ?

*

Image de prévisualisation YouTube

-

-

Je me souviens

qu’à l’école nous attendions avec impatience cette journée
de partage joyeux !

-

-

galetteroi

-

-

-

Jour de l’AN …14

-

aaaaabonneannée14gifrose

-

-

Pour vous virtuelle amitié

mais sincères voeux adressés

-

-

aaaabonneannéevoeuxamis

-

-

Vos projets soient réalisés

vos affections bien protégées

Anne

-

-

aaaaneolcottage

-

-

aaaaabonneannéefrise

-

-

-

Saint SYLVESTRE

-

A chacun sa vision

-

aaaaagdeimagearrivéeinvitésnoel

-

-

Dur chaque année
d’innover sur le sujet
Quand on a évoqué le Saint
puis des billets sur repas-beauté postés

Reste l’humour ?

-

-

Image de prévisualisation YouTube

-

-

aaaaaaaaaaahumourreveilloneleves

-

-

aaaaaaaaaahumourreveillon

-

-

aaaaaaaaaahumourreveillonoiseaux

-

-

Que cette nuit de passage

soit pour vous heureux présage !

A votre bonne santé surtout !

-
-

aaaagifbougievin

-

-

-

ND de la SALETTE…?

-

Priez pour nous !
Croyants ou impies

-

ND de la SALETTE...? dans Ecrits aaaaaaaaaaaaaandsalette-227x300

-

Oserais-je avouer
que j’ai un faible pour ce lieu dit sacré ?
Enfant j’y suis allée
Simple chapelle-monastère ai trouvé.
Lieu propice pour prier…

-

Image de prévisualisation YouTube

-

D’autres fois malheureusement
trop de foule, cars et étalements
d’objets mercantiles proposés
peu de silence pour méditer !

-

Image de prévisualisation YouTube

-

Cependant si vous pouvez y aller
le voyage ne regretterez
pourvu que la date choisie ne soit pas l’été
ni l’hiver car la neige vous bloquerait

-

-

Image de prévisualisation YouTube

-

-

Je me souviens
la première fois avoir été émue par la Nature environnante, sauvage et prenante
être entrée en communion avec l’Infini…

Je me souviens
ensuite avoir amené des parents ou ami(e)s en visite
envoyé quelques cartes aux affections lointaines
acheté des livrets racontant l’histoire de ces deux enfants-bergers …

*

Que leur a dit la Vierge Marie ?

*

Lettre dictée par la Sainte Vierge
à deux enfants sur la montagne de La Salette-Fallavaux

Avancez mes enfants n’ayez pas peur, je suis ici pour vous conter une grande nouvelle; si mon peuple ne veut pas se soumettre, je suis forcée à laisser aller la main de mon fils; elle est si forte et si pesante que je ne peux plus le maintenir, depuis le temps que je souffre pour vous autres, si je veux que mon fils ne vous abandonne pas je suis chargée de le prier sans cesse moi-même, pour vous autres n’en faites pas de cas; vous auriez beau faire, jamais vous ne pourrez récompenser la peine que j’ai prise pour vous autres.
Je vous ai donné six jours pour travailler; je me suis réservé le septième et on veut  pas me l’accorder, c’est ça qui appesantit tant la main de mon fils; et aussi ceux qui mènent les charrettes ne savent pas jurer sans mettre le nom de mon fils au milieu, c’est les deux choses qui appesantissent tant la main de mon fils.

Si la récolte se gâte ce n’est rien que pour vous autres, je vous l’avais fait voir l’année passée par les pommes, mais vous n’aviez pas fait cas que c’était au contraire quand vous trouviez des pommes de terre gâtées vous juriez et vous mettiez le nom de mon fils au milieu.
Ils vont continuer que cette année pour la noël il y en aura plus

(vous ne comprenez pas mes enfants je m’en vais vous le dire autrement…)

Si vous avez du blé il ne faut pas le semer tout ce que vous sèmerez les bêtes le mangeront et ce qu’il restera encore que les bêtes n’auront pas mangé, l’année qui vient en le battant tombera en poussière.
Il viendra une grande famine avant que la famine arrive les enfants au-dessous de sept ans prendront un tremble qui mourront entre les mains des personnes qui les tiendront.
Les autres feront leur pénitence en famine.
Les noix viendront boffes, et les raisins pourriront et s’ils se convertissent les pierres et les rochers deviendront des amas de blé, et les pommes de terre seront ensemencées (pour l’année qui vient). L’été ne va que quelques femmes un peu vieilles à la messe le dimanche et les autres travaillent, et l’hiver les garçons lorsqu’ils ne savent pas que faire vont à la messe que pour se moquer de la religion.
Le monde ne font point de carême
ils vont à la boucherie comme les chiens;
faites-vous bien votre prière mes enfants, pas beaucoup madame.
Il faut bien la faire soir et matin et dire au moins
un pater et un ave quand vous ne pourrez pas mieux faire.

N’avez-vous point vu du blé gâté mes enfants, non madame, mais mon enfant vous n’en devez bien avoir vu une fois que vous étiez allé avec votre père au Coin qu’il y avait un homme qui dit à votre père de venir voir son blé qui était gâté; puis votre père y est allé et il prit quelques épis dans sa main il les frotta et tombèrent en poussière, puis en s’en retournant comme ils étaient encore une demi-heure loin de Corps votre père vous donna un morceau de pain et vous dit tiens mon enfant mange encore du pain cette année que nous ne savons pas qui en va manger l’année qui vient si ça continue comme ça.
Allons mes enfants faites-le bien passer à tout mon peuple. »
(extrait du Net)

-

-

0agifvisit ND de la Salette - Apparition de la Vierge Marie - Mélanie Calvat - Maximin Giraud - Avertissements Célestes dans Education

-

-

MAI…joli ou…

-

Fête du Travail ?

ou

Revendications des millions de chômeurs ?

-

-

MAI...joli ou... dans Artiste aaaaaaaaa1ermaibarre

-

-

Un peu d’Histoire
concernant ce mois au début du XXe siècle
engendrant la préparation des Accords Matignon

-

-

Image de prévisualisation YouTube

-

-

Soyons positifs !

qui sait de quoi

demain sera fait…

-

-

Image de prévisualisation YouTube

-

-

Votre journée soit des plus agréables !
Recevez ce brin de
Muguet

-

-

aaaaaaaaa1ermaifin 1er mai - Fête du Travail - Crises politiques - Urgences sociales - MUGUET dans Conflits

-

-

Bonne ANNEE ! …C

-

Bonne ANNEE ! ...C dans Sentiments aaaaaaagifbonneannee

-

c’est mon grand souhait
pour vous-nous
celles-ceux qui vous-nous sont chers

-

abonneannee-angepoeme Voeux de Nouvel An - Souhaits - Tradition dans Social

En janvier, je t’emmènerai au soleil, je te ferai mien sous les cocotiers,
En février, nous fêterons la saint valentin à Rio, en dansant et en chantant,
En mars, je te raconterai les étoiles pendant un week end sur l’île de beauté,
En avril, nous nous enlacerons en attendant la douceur du printemps,
En mai, je t’offrirai un brin de muguet parfumé de nos désirs de chance,
En juin, nous ferons des promenades en gabarre sur la Durance,
En juillet, nous nous embrasserons sous un feu d’artifice au bord de l’atlantique,
En août, nous partirons à la découverte de la vie et des cités antiques,
En septembre, nous poserons nos valises dans notre nid douillet,
En octobre, je me loverai dans tes bras au coin de la cheminée,
En novembre, nous irons rendre hommage à nos chers décédés,
En décembre, je te dirai combien je t’ai aimé toute l’année

-

-

abonneannee2 dans Voeux

-

Aimeriez-vous qu’ainsi il vous soit parlé ?

-

Amour-Santé-Joie – Réussite
accompagnent vos journées

-

-

abonneanneemonde

-

FILLETTES Conte…

-

FILLETTES Conte... dans Ecrits aaaaaaaaclocheneol3

-

Conte moral sur le Travail

-

-

aaaaaaaaacontegm Conte - Noël dans Education

-

Une veuve, qui s’était remariée, avait deux filles très belles dont l’une était travailleuse, et l’autre plutôt paresseuse.
Elle avait pour préférée cette dernière parce que c’était sa propre fille.
Quant à l’autre fillette, elle n’était pas beaucoup appréciée: on la faisait travailler dur toute la journée et on la traitait comme une servante.
La pauvre fillette devait chaque jour se rendre au bord du puits et filer jusqu’à ce qu’elle en ait le bout des doigts en sang.

Un jour, alors que la bobine était toute tachée, la fillette se pencha au-dessus du puits pour la nettoyer. Mais la bobine lui glissa des mains et tomba tout au fond.
Elle courut en pleurant chez sa belle-mère et lui raconta son malheur, mais la marâtre, impitoyable, la réprimanda violemment et lui dit:
« Tu as laissé tomber la bobine au fond du puits, alors tu devras aller la reprendre! »
La fillette, bouleversée, retourna au puits sans savoir comment elle allait s’y prendre.

Son cœur en détresse lui commanda de sauter; ce qu’elle fit. En atteignant le fond du puits, elle perdit connaissance.

-

aaaaaaaaacontebrossagesol dans Sentiments

-

-

Lorsqu’elle reprit ses esprits, un soleil radieux brillait au-dessus d’elle, et un champ merveilleux rempli de millier de fleurs l’entourait.
La fillette se mit à marcher et arriva près d’un four dans lequel beaucoup de pains cuisaient.
Les pains lui crièrent:
« Hé, sors-nous du four, sors-nous du four, nous allons brûler! Nous cuisons depuis bien trop longtemps déjà. »
La fillette s’approcha du four, et en sortit toutes les miches les unes après les autres.

Elle poursuivit sa route et arriva près d’un pommier qui ployait sous le poids de ses fruits.
L’arbre lui cria:
« Hé! Secoue-moi, secoue-moi, mes pommes vont se gâter! Elles sont mûres depuis bien trop longtemps déjà. »
La fillette secoua le pommier et les pommes tombèrent sur le sol comme une pluie.

Lorsqu’elle les eut rassemblées en un tas, elle reprit son chemin.

Finalement, elle parvint à une petite maison et y aperçut une vieille femme. Quand elle vit que la vieille avait de très longues dents, elle s’effraya et voulut s’enfuit à toutes jambes, mais la vieille femme lui dit:
« N’aie pas peur chère enfant, reste avec moi. Si tu tiens ma maison en ordre, alors tu ne manqueras de rien. Tu dois seulement t’assurer de bien faire mon lit et de secouer assidûment mon oreiller à la fenêtre, de sorte que les plumes s’en échappent et qu’ainsi il puisse neiger sur la Terre. Car c’est moi qui fait la neige: je suis la Dame Neige. »

Elle la persuada si bien que la fillette se calma, consentit et se rendit à son service.
Jour après jour, la jeune fille secoua fidèlement l’oreiller pour que des flocons de neige s’en échappent et elle fit tout ce qu’il fallait pour satisfaire la vieille dame.
La vie était douce auprès d’elle: jamais de réprimandes et chaque jour de bons repas. Alors qu’elle servait la Dame Neige depuis un bon moment déjà, la fillette en vint à se sentir triste. Au début, elle ne sut pas exactement ce qui pouvait la rendre ainsi, mais elle finit par comprendre qu’elle avait le mal du pays: bien qu’ici elle fut traitée mille fois mieux qu’à la maison, son chez-soi lui manquait.

-

aaaaaaaaacontebonnefee dans Voeux

-

Un jour, elle alla voir la vieille dame et lui dit:
« J’ai le mal du pays, et même si tout va très bien ici, je ne peux rester plus longtemps. Je dois retourner parmi les miens. »

La Dame Neige répondit:
« Je suis heureuse que tu veuilles retourner chez-toi. Et comme tu m’as servie si fidèlement, je vais te raccompagner. »
Elle prit la fillette par la main et la conduisit devant un grand portail.

Au moment même où la fillette franchissait le seuil, une pluie d’or s’abattit sur elle; tout cet or se fixa sur ses vêtements et il en tomba tant qu’elle en fut complètement recouverte.
Puis, le portail se referma, et la fillette se retrouva sur la Terre, non loin de sa demeure.

Quand elle entra dans la court, le coq, qui se tenait sur le rebord du puits, se mit à crier:
« Cocorico! Notre précieuse jeune fille est de retour! »
La fillette entra dans la maison et, parce qu’elle était toute recouverte d’or, fut bien accueillie par sa mère et sa sœur. Elle leur raconta alors tout ce qu’elle avait vécu.

-

aaaaaaaaacontefemmerobeor

-

Lorsque la mère entendit comment elle avait reçu tant de richesse, elle voulut que sa première fille, celle qui était paresseuse, aille se procurer le même bonheur.
Celle-ci dut s’asseoir auprès du puits et se mettre à filer. Trop paresseuse, elle ne fila pas: pour qu’il y ait du sang sur la bobine, elle se mit plutôt les mains dans les églantiers et se piqua les doigts. Elle lança ensuite la bobine au fond du puits et s’y jeta elle-même. Elle se réveilla elle aussi au milieu du magnifique champ fleuri.

Elle emprunta le même chemin que sa sœur, et lorsqu’elle arriva près du four, les pains lui crièrent: « Hé, sors-nous du four, sors-nous du four, nous allons brûler! Nous cuisons depuis bien trop longtemps déjà. »
Mais la paresseuse leur répondit:
« Je n’ai pas envie de me salir! »
Et elle passa son chemin. Elle arriva bientôt près du pommier qui lui cria:
« Hé! Secoue-moi, secoue-moi, mes pommes vont se gâter! Elles sont mûres depuis bien trop longtemps déjà. »
Mais elle lui répondit:
« Pas question! Je pourrais en recevoir une sur la tête. »
Et elle passa son chemin.

-

aaaaaaaaacontemegere

-

Lorsqu’elle parvint à la maison de Dame Neige, elle ne s’effraya pas, sachant déjà que la vieille dame avait de très longues dents, et elle se fit aussitôt engager.
Le premier jour, elle accomplit toutes les taches qui lui étaient assignées, car elle pensait à sa récompense. Mais le deuxième jour, elle recommença à être un peu paresseuse, et un peu plus le troisième.
Finalement, elle ne voulut même plus se lever le matin et ne secoua plus l’oreiller comme elle avait convenu de le faire. Dame Neige en eut bientôt assez et décida de la congédier.
La paresseuse s’en réjouit, songeant à la pluie d’or qui l’attendait. Mais lorsqu’elle traversa le seuil du grand portail, ce ne fut point de l’or qu’elle reçut, mais plutôt un plein chaudron de poix gluante et collante.
« Voilà ta récompense pour ta paresse et tes mauvais services! »,
lui dit la vieille dame en claquant la porte.

La paresseuse se retrouva chez elle, toute couverte de cette poix, et quand le coq l’aperçut, il se mit à crier:
« Cocorico! Notre poisseuse jeune fille est de retour! »

La fillette eut beau se laver et se laver encore, la poix resta coller sur elle jusqu’à la fin de ses jours.

-

-

A chacun(e) selon ses mérites
Belle morale souvent évoquée dans les contes & fables !

-

-

aaaaaaagisbonhommeoiseauneige

-

-

CONTE de

-

-

CONTE de dans Ecrits aaaaaaaclochenoel2

-

moralité forestière

-

aaaaaaaaabuchron-300x158 Contes - Morale - dans Education

Si vous étiez moins raisonnable,
Je me garderais bien de venir vous conter
La folle et peu galante fable
Que je m’en vais vous débiter.
Une aune de Boudin en fournit la matière.

 » Une aune de Boudin, ma chère !
Quelle pitié ! c’est une horreur « ,
S’écriait une Précieuse,
Qui toujours tendre et sérieuse
Ne veut ouïr parler que d’affaires de cœur.
Mais vous qui mieux qu’Âme qui vive
Savez charmer en racontant,
Et dont l’expression est toujours si naïve,
Que l’on croit voir ce qu’on entend ;
Qui savez que c’est la manière
Dont quelque chose est inventé,
Qui beaucoup plus que la matière
De tout Récit fait la beauté,
Vous aimerez ma fable et sa moralité ;
J’en ai, j’ose le dire, une assurance entière.

-

aaaaaaaaabucheorngif dans Sentiments

-

Il était une fois un pauvre Bûcheron
Qui las de sa pénible vie,
Avait, disait-il, grande envie
De s’aller reposer aux bords de l’Achéron :
Représentant, dans sa douleur profonde,
Que depuis qu’il était au monde,
Le Ciel cruel n’avait jamais
Voulu remplir un seul de ses souhaits.
Un jour que, dans le Bois, il se mit à se plaindre,
A lui, la foudre en main, Jupiter s’apparut.
On aurait peine à bien dépeindre
La peur que le bonhomme en eut.
 » Je ne veux rien, dit-il, en se jetant par terre,
Point de souhaits, point de Tonnerre,
Seigneur, demeurons but à but.
– Cesse d’avoir aucune crainte ;
Je viens, dit Jupiter, touché de ta complainte,
Te faire voir le tort que tu me fais.
Écoute donc. Je te promets,
Moi qui du monde entier suis le souverain maître,
D’exaucer pleinement les trois premiers souhaits
Que tu voudras former sur quoi que ce puisse être.
Vois ce qui peut te rendre heureux,
Vois ce qui peut te satisfaire ;
Et comme ton bonheur dépend tout de tes vœux,
Songes-y bien avant que de les faire. « 
A ces mots Jupiter dans les Cieux remonta,
Et le gai Bûcheron, embrassant sa falourde,
Pour retourner chez lui sur son dos la jeta.
Cette charge jamais ne lui parut moins lourde.
 » Il ne faut pas, disait-il en trottant,
Dans tout ceci, rien faire à la légère ;
Il faut, le cas est important,
En prendre avis de notre ménagère.
Çà, dit-il, en entrant sous son toit de fougère,
Faisons, Fanchon, grand feu, grand chère,
Nous sommes riches à jamais,
Et nous n’avons qu’à faire des souhaits. « 
Là-dessus tout au long le fait il lui raconte.
A ce récit, l’Épouse vive et prompte
Forma dans son esprit mille vastes projets ;
Mais considérant l’importance
De s’y conduire avec prudence :
 » Blaise, mon cher ami, dit-elle à son époux,
Ne gâtons rien par notre impatience ;
Examinons bien entre nous
Ce qu’il faut faire en pareille occurrence ;
Remettons à demain notre premier souhait
Et consultons notre chevet.
– Je l’entends bien ainsi, dit le bonhomme Blaise ;
Mais va tirer du vin derrière ces fagots. « 
A son retour il but, et goûtant à son aise
Près d’un grand feu la douceur du repos,
Il dit, en s’appuyant sur le dos de sa chaise :
 » Pendant que nous avons une si bonne braise,
Qu’une aune de Boudin viendrait bien à propos ! « 
A peine acheva-t-il de prononcer ces mots,
Que sa femme aperçut, grandement étonnée,
Un Boudin fort long, qui partant
D’un des coins de la cheminée,
S’approchait d’elle en serpentant.
Elle fit un cri dans l’instant ;
Mais jugeant que cette aventure
Avait pour cause le souhait
Que par bêtise toute pure
Son homme imprudent avait fait,
Il n’est point de pouilles et d’injure
Que de dépit et de courroux
Elle ne dît au pauvre époux.

-

aaaaaaaaacontebijoux dans Voeux
-

 » Quand on peut, disait-elle, obtenir un Empire,
De l’or, des perles, des rubis,
Des diamants, de beaux habits,
Est-ce alors du Boudin qu’il faut que l’on désire ?
– Eh bien, j’ai tort, dit-il, j’ai mal placé mon choix,
J’ai commis une faute énorme,
Je ferai mieux une autre fois.
– Bon, bon, dit-elle, attendez-moi sous l’orme,
Pour faire un tel souhait, il faut être bien bœuf ! « 
L’époux plus d’une fois, emporté de colère,
Pensa faire tout bas le souhait d’être veuf,
Et peut-être, entre nous, ne pouvait-il mieux faire :
 » Les hommes, disait-il, pour souffrir sont bien nés !
Peste soit du Boudin et du Boudin encore ;
Plût à Dieu, maudite Pécore,
Qu’il te pendît au bout du nez ! « 
La prière aussitôt du Ciel fut écoutée,
Et dès que le Mari la parole lâcha,
Au nez de l’épouse irritée
L’aune de Boudin s’attacha.
Ce prodige imprévu grandement le fâcha.
Fanchon était jolie, elle avait bonne grâce,
Et pour dire sans fard la vérité du fait,
Cet ornement en cette place
Ne faisait pas un bon effet ;
Si ce n’est qu’en pendant sur le bas du visage,
Il l’empêchait de parler aisément,
Pour un époux merveilleux avantage,
Et si grand qu’il pensa dans cet heureux moment
Ne souhaiter rien davantage.

-

-

 » Je pourrais bien, disait-il à part soi,
Après un malheur si funeste,
Avec le souhait qui me reste,
Tout d’un plein saut me faire Roi.
Rien n’égale, il est vrai, la grandeur souveraine ;
Mais encore faut-il songer
Comment serait faite la Reine,
Et dans quelle douleur ce serait la plonger
De l’aller placer sur un trône
Avec un nez plus long qu’une aune.
Il faut l’écouter sur cela,
Et qu’elle-même elle soit la maîtresse
De devenir une grande Princesse
En conservant l’horrible nez qu’elle a,
Ou de demeurer Bûcheronne
Avec un nez comme une autre personne,
Et tel qu’elle l’avait avant ce malheur-là. « 
La chose bien examinée,
Quoiqu’elle sût d’un sceptre et la force et l’effet,
Et que, quand on est couronnée,
On a toujours le nez bien fait ;
Comme au désir de plaire il n’est rien qui ne cède,
Elle aima mieux garder son Bavolet
Que d’être Reine et d’être laide.

-

-

Ainsi le Bûcheron ne changea point d’état,
Ne devint point grand Potentat,
D’écus ne remplit point sa bourse,
Trop heureux d’employer le souhait qui restait,
Faible bonheur, pauvre ressource,
A remettre sa femme en l’état qu’elle était.
Bien est donc vrai qu’aux hommes misérables,
Aveugles, imprudents, inquiets, variables,
Pas n’appartient de faire des souhaits,
Et que peu d’entre eux sont capables
De bien user des dons que le Ciel leur a faits.


-

-

aaaaaaaaagifnoelfinpage2

-

DECEMBRE…re ?

-

…remémorons-nous nos espoirs de jeunesse…

-

-

DECEMBRE...re ? dans Artiste aaaaagifcouronnecloche

-

-

Comme l’an dernier à cette époque
changement de présentation, articles différents
pour préparer

la Nativité
des Croyants

ou

La période magique de Noël
pour les non-croyants

-

aaaaaacreche-300x225 NATIVITE de JESUS - noël - Espérance - fêtes de fin d'année - décoration - dans Dimanche

-

Naissance de l’Espérance consciente
(depuis plus de 2 millénaires
)
Naissance d’un Mythe pour certains
Naissance d’une utopie pour d’autres
Naissance d’une Religion officielle en Occident

-

-

Image de prévisualisation YouTube

-

-

La programmation est faite pour le mois

(Après 2011 avec mes articles sur
l’Avent, des Saints

nouvelles décorations, recettes
textes des Maîtres de la spiritualité, etc…)

Puissiez-vous passer un moment agréable
lors de vos visites !

-

-

aaaaagifnoelenfantsapin dans Ecrits

-

-


12

ENTREZ !

Vous lirez sur ce blog
des souvenirs
que l'actualité avive...
Puissent-ils
vous apporter quelque chose.

Auteur:

souvenirs19

Articles récents

Catégories

Sondage

REGRETS du passé ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

association

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

MAI


"C'est mon petit bouquet de fleurs
Mon petit muguet, mon porte-bonheur
Je l'ai cueilli pour la vie entière
Et je veux le porter à ma boutonnière.
Mon joli petit bouquet
Avec des yeux comme deux grands bleuets
Ce petit nom là lui va comme un gant
Car en la regardant je crois au printemps !"

Georges Guétary
Paroles: Jacques Plante

* *

CONTRE LA FAIM


ACTION CONTRE LA FAIM
ONG, née dans le contexte de la crise afghane en 1979,
fondée par un groupe d'intellectuels français.
(Françoise Giroud, Bernard-Henry Lévy, Marek Halter, Alfred Kastler (Prix Nobel de physique), Guy Sorman, Robert Sebbag, ainsi qu'un certain nombre de médecins, journalistes, écrivains.)
organisation se consacrant exclusivement au problème de la faim dans le sens le plus large.
Si vous pouvez, aidez...
N'oublions pas que toutes les 3/4 secondes un être humain meurt de faim !

Souvenir affectif

En vain le jour succède au jour,
Ils glissent sans laisser de trace ;
Dans mon âme rien ne t'efface,
Ô dernier songe de l'amour !

Je vois mes rapides années
S'accumuler derrière moi,
Comme le chêne autour de soi
Voit tomber ses feuilles fanées.

Mon front est blanchi par le temps ;
Mon sang refroidi coule à peine,
Semblable à cette onde qu'enchaîne
Le souffle glacé des autans.

Mais ta jeune et brillante image,
Que le regret vient embellir,
Dans mon sein ne saurait vieillir
Comme l'âme, elle n'a point d'âge.

Non, tu n'as pas quitté mes yeux ;
Et quand mon regard solitaire
Cessa de te voir sur la terre,
Soudain je te vis dans les cieux.


Lamartine
  • Album : CONSCIENCE
    <b>00000000000.jpg</b> <br />

SCHISTE ?… NON !




.../... Avec le gaz de schiste, le gaz est prisonnier dans la roche. Et pour l'extraire, il faut faire exploser la roche. C'est la technique dite de fracturation, qui se fait en injectant de l'eau sous très haute pression, additionnée de produits chimiques qui permettent d'ouvrir la roche.
C'est donc suite à ces fracturations que du gaz peut s'échapper de cette roche. Pour extraire du gaz de schiste, il faut faire des forages très rapprochés, tous les 200 à 500 mètres.

Pour l'instant, les éléments d'étude proviennent des Etats-Unis, mais aussi du Canada.

Aux Etats-Unis, notamment dans la région de Pennsylvanie, où ces gaz ont été exploités, et dans d'autres régions, on a vu à la fois des pollutions de nappes phréatiques par la technique de la fracturation, puisque les tuyaux de fracturation se sont lézardés, et l'eau sous très haute pression, chargée de produits chimiques et de gaz, s'est répandue dans les nappes phréatiques.

Il y a aujourd'hui, dans certaines communes des Etats-Unis, des milliers de personnes qui n'ont plus accès à l'eau potable.

Un des problèmes majeurs liés à cette pollution des nappes, c'est que les firmes pétrolières ont refusé de donner la liste des produits chimiques utilisés pour la fracturation au ministère de l'environnement des Etats-Unis, sous prétexte de brevet industriel. Ce qui pose évidemment des problèmes pour.../...

PETITION
http://8997.lapetition.be/


José Bové (Le Monde)

AMBITIONS ?

Toutes les ambitions
sont légitimes ;
excepté celles qui
s'élèvent sur les misères ou les crédulités des hommes.
J. CONRAD

Amour, folie aimable
Ambition, sottise sérieuse.

CHAMFORT


L'ambition
est le fumier de la gloire.

Pierre d'ARETIN


Les hommes
ont de grandes ambitions
mais de petits projets.

VAUVENARGUES


L'ambition de faire le bien
est la seule qui compte.

BADEN-POWELL

Click for Auch, France Forecast
décembre 2017
L Ma Me J V S D
« sept    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
association